La yaourterie

La fabrication et la commercialisation du Yaourt ont été la première activité à laquelle ont conduit la réflexion et la recherche de nos fondatrices en quête d'un gagne-pain. Le marché était libre car jusque-là aucun produit de ce genre n'existait nulle part dans le pays. C'est ainsi que naissait « le Yaourt de Haute-Volta » dans les premiers mois de l'année 1964. Une fois par semaine la sœur préposée à ce service fabriquait une trentaine de pots de 12cl qui étaient  livrés à des particuliers à Ouagadougou. Quelques dix ans plus tard, c'était trois fois par semaine que la petite fourgonnette 3CV allait livrer dans des alimentations connues de la capitale quelques dizaines de plateaux. Aujourd'hui c'est toujours la fabrication et la commercialisation du yaourt qui demeure notre principal gagne-pain. Notre chauffeur va livrer toute la production dans deux dépôts confiés à deux gérants qui s'occupent de recueillir les commandes et de distribuer le produit livré dans les alimentations et autres lieux de vente. Nous répondons à la demande dans la mesure de nos capacités car le but visé est non pas de gagner de l'argent mais de gagner notre vie, d'aider nos ouvriers qui travaillent avec nous  et les plus pauvres qui frappent à notre porte ; nous sommes heureuses de constater aussi que sur le plan nutritionnel notre Yaourt contribue à améliorer la santé de beaucoup de personnes, enfants, adultes ou personnes âgées. 

© 2017-2019 Monastère des bénédictines de Koubri - Tous les droits réservés

Please publish modules in offcanvas position.