La vie contemplative, la meilleure part

Comme ils faisaient route, Jésus entra dans un village, et une femme, nommée Marthe, le reçut dans sa maison. Celle-ci avait une sœur appelée Marie, qui, s'étant assise aux pieds du Seigneur, écoutait sa parole. Marthe, elle, était absorbée par les multiples soins du service. Intervenant, elle dit : "Seigneur, cela ne te fait rien que ma sœur me laisse servir toute seule ? Dis-lui donc de m'aider." Mais le Seigneur lui répondit : "Marthe, Marthe, tu te soucies et t'agites pour beaucoup de choses ;  pourtant il en faut peu, une seule même. C'est Marie qui a choisi la meilleure part ; elle ne lui sera pas enlevée." (Lc 10, 38-42)

**********

Baptisées et confirmées, l'annonce de la Bonne Nouvelle qu'est la Personne de Jésus-Christ est une exigence intrinsèque à notre vie, à notre être chrétien. Cette réalité foncière est une partie intégrante de toute vie religieuse engagée à la suite du Christ, donc de la vie monastique dont le but est l'unique recherche de Dieu préféré à tout ! La meilleure part… C'est dans cette participation à la mission évangélisatrice de toute l'Église, dont elle est membre, que la moniale comme le moine trouve son épanouissement.

 

C'est parmi cette foule anonyme de moines que se glissent les moniales de Koubri. Dans la sobriété de leur vie quotidienne, elles entendent répondre à leur mission de faire rayonner le Christ à travers leur prière, leur travail et leur vie fraternelle en communauté. Désigner le Christ, parler de lui au monde par leur être-moniale, là est le sommet de leur joie, là le lieu de leur épanouissement, tel est l'objet de leur vœu de conversion des mœurs, ce vœu qui les a poussées à embrasser une vie à la fois de solitude et de communion en ce monastère de Koubri au service de l'Église du Christ Famille de Dieu et tout particulièrement de l'Église–Famille de Dieu qui est au Burkina.

© 2017-2019 Monastère des bénédictines de Koubri - Tous les droits réservés

Please publish modules in offcanvas position.