Les conseils évangéliques

Tout d'abord : qu'est-ce qu'un conseil ? Un conseil est un avis, une recommandation. On peut l'accueillir ou le refuser librement. C'est différent d'un ordre. Un ordre est une obligation. On n'a pas le choix. C'est à prendre et si on ne le prend pas, c'est à ses risques et périls, et l'on subira les conséquences de ses actes de refus de la part de celui qui a donné l'ordre. 

A présent, qu'est-ce qu'un conseil évangélique ? Lisons l'évangile du « jeune homme riche » :

Et voici qu'un homme s'approcha et lui dit : "Maître, que dois-je faire de bon pour obtenir la vie éternelle ?" Il lui dit : "Qu'as-tu à m'interroger sur ce qui est bon ? Un seul est le Bon. Que si tu veux entrer dans la vie, observe les commandements" - "Lesquels ?" Lui dit-il. Jésus reprit : "Tu ne tueras pas, tu ne commettras pas d'adultère, tu ne voleras pas, tu ne porteras pas de faux témoignage, honore ton père et ta mère, et tu aimeras ton prochain comme toi-même" - "Tout cela, lui dit le jeune homme, je l'ai observé ; que me manque-t-il encore ?" Jésus lui déclara : "Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux ; puis viens, suis-moi." Entendant cette parole, le jeune homme s'en alla contristé, car il avait de grands biens. (Mt 19, 16-21 ; voir aussi Mc 10, 17-22)

Ce passage nous dit ce que c'est qu'un conseil évangélique. C'est une proposition donnée par Jésus à celui qui veut progresser dans la vie, qui veut devenir parfait, marcher rapidement vers la vie éternelle que donne l'observance de la LOI. C'est un moyen rapide. 

Au jeune homme riche qui veut avoir la vie éternelle, Jésus indique ce qu'il faut faire : observer les 10 commandements, observer la LOI. La LOI est fondamentale et obligatoire pour tous. Et le jeune homme l'a observée dans toute sa rigueur depuis sa naissance. C'est l'essentiel et cela suffit déjà pour avoir la vie éternelle. Son entrée dans la vie éternelle est donc assurée. Jésus en est satisfait, mais on peut faire plus. « Le plus » est toujours possible et il est bon de ne pas se contenter du minimum mais viser toujours le maximum. C'est le conseil que Jésus lui donne et aussi à tous ses disciples, et à qui veut l'entendre : "Si tu veux être parfait, va, vends ce que tu possèdes et donne-le aux pauvres, et tu auras un trésor dans les cieux ; puis viens, suis-moi ».

Dans sa règle, saint Benoît recommande la discrétion et la mesure à propos de certaines observances pour permettre à chacun de donner sa mesure sans gêner l'autre. Il y a en effet ceux qui peuvent plus et ceux peuvent moins. L'Abbé y veillera. [RB 34,1-4 ; RB 41,4-5 ; RB 48,24-25 ; RB 53,18-19 ; RB 55,20-21]

Il y a bien d'autres conseils donnés par Jésus dans l'Évangile, par exemple celui du célibat pour le Royaume de Dieu. Le mariage est un sacrement, une bonne chose voulue par Dieu depuis les origines. Face aux exigences du mariage chrétien qui n'admet ni répudiation, ni divorce, ni polygamie, les disciples pensent qu'il vaut mieux ne pas se marier. Ils lui disent : "Si telle est la condition de l'homme envers la femme, il n'est pas expédient de se marier." Jésus leur dit : "Tous ne comprennent pas ce langage, mais ceux-là à qui c'est donné. Il y a, en effet, des eunuques [= des personnes qui ne se marient pas] qui sont nés ainsi du sein de leur mère, il y a des eunuques qui le sont devenus par l'action des hommes, et il y a des eunuques qui se sont eux-mêmes rendus tels à cause du Royaume des Cieux. Qui peut comprendre, qu'il comprenne !" (Mt 19, 10-12). On peut donc renoncer au mariage pour des raisons positives : à cause du Royaume des cieux.

De même, St Paul dira dans sa première lettre aux Corinthiens, sa préférence pour le célibat mais cela n'est pas donné à tous : 

Ce que je dis là est une concession, non un ordre. Je voudrais que tous les hommes fussent comme moi ; mais chacun reçoit de Dieu son don particulier, celui-ci d'une manière, celui-là de l'autre. Je dis toutefois aux célibataires et aux veuves qu'il leur est bon de demeurer comme moi. Mais s'ils ne peuvent se contenir, qu'ils se marient : mieux vaut se marier que de brûler.

Je voudrais vous voir exempts de soucis. L'homme qui n'est pas marié a souci des affaires du Seigneur, des moyens de plaire au Seigneur. Celui qui s'est marié a souci des affaires du monde, des moyens de plaire à sa femme ; et le voilà partagé. De même la femme sans mari, comme la jeune fille, a souci des affaires du Seigneur ; elle cherche à être sainte de corps et d'esprit. Celle qui s'est mariée a souci des affaires du monde, des moyens de plaire à son mari. Je dis cela dans votre propre intérêt, non pour vous tendre un piège, mais pour vous porter à ce qui est digne et qui attache sans partage au Seigneur. (1 Co 7, 6-9.32-35)

Bref, les conseils évangéliques sont des moyens rapides proposés par Jésus à tous ses disciples, à tous les baptisés, sans exception, pour vivre à fond les exigences de la vie chrétienne et entrer dans la vie éternelle. Nous sommes tous appelés à entrer dans la vie éternelle en pratiquant la double LOI d'Amour, l'amour de Dieu et du prochain. 

Les Conseils évangéliques visent avant tout la perfection de la vie chrétienne, vie de FOI, d'ESPÉRANCE et d'AMOUR. Nul n'est dispensé de l'état de perfection. Jésus n'a-t-il pas dit : « Soyez parfaits comme votre Père céleste est parfait » (Mt 5, 48) ?

© 2017-2019 Monastère des bénédictines de Koubri - Tous les droits réservés

Please publish modules in offcanvas position.